A PROPOS

  • Ayant constaté les maux qui menacent le monde de personnes défavorisées (la difficulté d'insertion sociale, les décès fréquents dus au coût élevé des prestations sanitaires, la pauvreté et la précarité, la maltraitance et l'exploitation, les problèmes de succession, les violences multiformes, les IST/SIDA, les difficultés d'ordre scolaire dues au manque des moyens financiers et/ou de suivi, la délinquance juvénile, la corruption,...)
  • Reconnaissant la volonté et les efforts conjugués des pouvoirs publics en vue de favoriser l'épanouissement multiforme des classes défavorisées ;
  • Conscients que les personnes défavorisées, quel que soit le degré, doivent participer à la vie active d'un pays et, ont aussi droit à un traitement égal ;
  • Déterminés à promouvoir la solidarité et la fraternité entre/pour les personnes défavorisées et partant, œuvrer pour une société juste et égalitaire ;
  • Vu la déclaration universelle des droits de l'homme du 10 décembre 1948 ;
  • Vu la charte Africaine de droit de l'homme et des peuples ;
  • Vu la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l'Enfant ;
  • Vu la convention des nations unies du 20 novembre 1989 relative aux droits de l'enfant ;
  • vu le préambule de la constitution Camerounaise du 18 janvier 1996 ;
  • conformément à la loi No 90/053 du 19 décembre 1990 portant sur la liberté d'association au Cameroun et les textes subséquents ;

Nous, citoyens camerounais, avons décidé de créer une association pour le bien-être des couches défavorisées.

Au sens des présents statuts généraux, une personne défavorisée s'entend de toute personne physique dans l'incapacité matérielle ou psychologique de survenir à ses besoins de premières nécessités (éducation, nutrition, santé, logement etc...)